10 périodes fondatrices du chatbot

Dès les années 50, la curiosité fût forte de savoir si on pourrait un jour discuter avec un robot. En 1950, Alan Turing* avance qu’une intelligence artificielle devrait pouvoir discuter avec un humain, charge à ce dernier de deviner s’il avait en face de lui une personne ou un robot… Voilà les 10 étapes clés qui sont parties de là !

* le célèbre mathématicien ayant réussi à craquer le code de la machine Enigma, utilisée par l’Allemagne nazie.

1964

Eliza, le 1er ancêtre du chatbot, s’appuyait sur des mots clés pour faire semblant de comprendre l’utilisateur. Le programme créé par Joseph Weissenbaum incarnait une caricature de psychiatre, capable de piocher une réponse au hasard dans des tableaux pré-programmés de réponses possibles, le but étant de continuer à faire parler l’utilisateur.
Des anecdotes rapportent que des personnes étaient devenues dépendantes émotionnellement d’Eliza… Ce qui révèle l’importance de montrer à quelqu’un qu’il est écouté… même si ça n’est pas vraiment le cas !

Source : Article ELIZA de Wikipédia en français. © CC-BY-SA 3.0.

1980

A la fin des années 80, on assiste à une augmentation de la puissance informatique tandis que les algorithmes de Machine Learning et le NLP Natural Language Processing font leur apparition.

1997

La dénomination « chatterbot » voit le jour grâce à Clippy, l’assistant personnel de Microsoft Office en forme de trombone et doté d’yeux globuleux…

Il apparaissait dans une fenêtre de chat sans qu’on lui ait rien demandé… et donnait rarement les réponses adaptées !

A cette époque, les robots conversationnels quittent les laboratoires de recherche et apparaissent dans des services au grand public.

2000

Dans les années 2000 les premiers services SaaS permettent la création de Bot souvent assistant de page web et levier marketing pour les marques. Les agents virtuels apparaissent pour aider les utilisateurs à se repérer dans les méandres des sites…

2006 à 2008

En 2006 Violet sort le Nabaztag qui d’une part va personnifier un bot dans un objet physique (comme Furby). Et d’autre part, fournir une API de synthèse vocale puis plus tard de reconnaissance vocale aux développeurs.

En 2007 apparaissent les avatars Clara (la Fnac) et Anna (Ikea), l’objectif étant d’améliorer le service client et l’expérience utilisateur… Dans les faits ça n’était pas souvent atteint… Mais les internautes s’en amusaient.

En 2008, des chercheurs ont annoté un énorme corpus de textes, permettant à l’ensemble de la communauté scientifique de travailler sur de nouveaux algorithmes d’analyse du langage naturel ce qui a entraîné une nouvelle vague de chatbots.

Puis tout s’accélère :

2011

Avec l’arrivée de SIRI, l’assistante vocale sur Iphone, bientôt suivie par Cortana (Microsoft) et Google Now (Google) c’est l’idée de simplifier le parcours de l’utilisateur qui progresse.

2012

Les avatars prennent un coup de vieux, et les chatbots prennent une apparence plus humaine.

On découvre « Le Caporal Dupont », premier chatbot RH de l’Armée de Terre qui répond déjà aux questions les plus fréquentes des candidats avant qu’un conseiller ne reprenne la main pour poursuivre le processus de recrutement. Les bots ont souvent pour mission de répondre aux requêtes utilisateurs, en complément du service client.

2014-2015

En novembre 2014, Amazon présente Echo, un objet physique connecté, communicant en Anglais exclusivement.
En 2015, un nouveau dataset de données annotées est fourni à la communauté améliorant à nouveau l’ensemble des algorithmes. Grâce aux progrès réalisés, les chatbots sont utilisés sur les sites web des entreprises pour automatiser certains outils marketing comme leur service client et leur forum de discussion.

2016

Facebook présente Messenger (pour contourner Google) sur les traces de WeChat (2011) en Asie.

C’est une révélation : les gens passent un temps considérable sur un média (et donc une app) où les marques sont totalement absentes !

C’est ainsi que la rencontre a lieu entre des technologies enfin fiables et des consommateurs qui utilisent intensivement les outils de discussion.

2017-2018

Le Google Home arrive en France en août 2017, et le Home Pod d’Apple en juin 2018.

En 2018, les Bots sont désormais partout : en ligne via les desktops et les smartphones, et dans les maisons via les enceintes connectées… Pourtant l’histoire ne fait que commencer car ce qui se joue en arrière-plan c’est la révolution de l’intelligence artificielle, qui n’en est qu’à ses débuts et progresse désormais à pas de géant !